dim. Nov 27th, 2022

Atelier national de validation du schéma de professionnalisation de la fonction de passation des marchés publics au Togo

L’Autorité de Régulation de la Commande Publique (ARCOP) en collaboration avec la Direction Nationale de Contrôle de la Commande Publique (DNCCP), organise du 25 au 27 octobre 2022, à Lomé, avec l’appui de la Banque Mondiale et de l’Union Européenne, à travers le Projet d’Appui à la Gouvernance Economique (PAGE), un atelier national de validation du schéma de professionnalisation de la fonction de passation des marchés publics au Togo.

L’objectif de cet atelier est d’examiner le document, l’améliorer et le valider, afin de créer les conditions favorables de son implémentation.

En effet, le schéma de professionnalisation de la fonction de passation des marchés publics résulte de la mission conduite par  Sciences PO Bordeaux et EGIS FORHUM. Il s’agit d’un document qui comporte un ensemble d’actions coordonnées et cohérentes dont la mise en œuvre va aboutir à la création d’un cadre de gestion performante des acquisitions publiques.

En vue de la validation définitive de ce document, l’ARCOP réuni durant trois jours, les acteurs de la commande publique (les autorités contractantes, les opérateurs économiques et la société civile), afin qu’ils planchent sur ce document, apporter des amendements, formuler des observations et des recommandations.

Selon le directeur de la formation et des appuis techniques à l’ARCOP, M. AGBAN Yakouba Yawouvi, ce document est décliné en trois piliers, à savoir : la création des emplois liés à la commande publique. Il s’agira à ce niveau de créer un certain nombre d’emplois spécifiques à la commande publique qui puissent permettre que les cadres affectés à la gestion des marchés publics soient dédiés exclusivement à cette tâche. Qu’on ne procède plus à des remplacements comme ce qui se passe aujourd’hui.

Ensuite, le deuxième pilier porte sur un mécanisme de développement des compétences et de l’expertise en matière de gestion de la commande publique. A ce niveau, il est question de bâtir un système robuste de formation qui va accompagner tout ce système à travers la mise en place des programmes de formation diplômante en commande publique, le développement des parcours de certification en gestion de la commande publique et des formations de courte durée.

Enfin, le troisième pilier va consister à créer un ordre professionnel des gestionnaires de la commande publique. Cet ordre sera régi par un code d’éthique et de déontologie.

En ouvrant les travaux, le directeur général de l’ARCOP, M. Aftar Touré-Morou, a fait savoir que cet ambitieux projet démarré l’année dernière, devrait permettre le renforcement et la modernisation du système de la commande publique au Togo, à travers la création des emplois spécifiques dans le domaine de la commande publique, le renforcement de l’expertise en marchés publics par la mise en place des parcours de certification et de formation diplômante en commande publique et enfin la création d’un ordre des professionnels de la commande publique.

Il a saisi cette occasion pour remercier tous les partenaires qui ont apporté leur concours à la réalisation de ce projet de professionnalisation.